C’est compliqué de tenir un blog

C’est compliqué de bloguer, j’ai tenu plusieurs blogs avant celui là, plus ou moins fréquentés. Et j’avais envie de retenter l’aventure, mais je ne sais pas si c’est moi qui ai changé ou si c’est le principe qui a trop évolué pour moi. Je ne me suis pas assez bien préparée. Je voudrais être plus efficace, plus régulière, je n’arrive pas à trouver mon rythme, à mettre mes idées de post en forme. Avant je bloguais un peu intuitivement, et j’ai l’impression que je n’ai plus cette facilité. Je me pose beaucoup de questions sur la forme du blog. Il me faut un nouveau souffle, cette semaine je suis en vacances et c’est peut être le moment de tout mettre à plat, de découvrir ce que je veux vraiment.

Publié dans Lecture

Snjor de Ragnar Jonasson


Vous ne parlez pas encore l’islandais, mais ça va venir, grâce à un nouveau venu dans le polar nordique : Ragnar Jonasson. On est au nord de l’Islande à Siglufjördur, Ari Thor jeune recrue de la police débarque dans cette ville au début de l’hiver. C’est un veritable choc pour lui, la neige, le froid, l’isolement. Une ville où tout le monde se connaît, et lui se sent complètement perdu. Mais il aime son métier et veut réussir. Un accident et une figure importante disparaît, on retrouve aussi une femme dans un jardin très grièvement blessée. Dans cette petite ville où il y a très peu d’échappatoire, il semblerait que les secrets sont bien gardés. J’ai beaucoup aimé ce roman, les personnages sont attachants, l’intrigue bien menée. Un vrai plaisir.

Publié dans films

Au cinéma : Paula

 

wp-1491244667013.jpg

L’année dernière je suis allée voir l’exposition des oeuvres Paula Modersohn Becker. J’avais aussi lu le livre de Marie Darrieussecq autour de cette artiste allemande du début du XXème siècle. Une artiste incroyable, inconnue en France. Mais en Allemagne, elle a son musée. Elle avait une façon de peindre très inhabituelle pour l’époque, on est  en plein dans l’impressionnisme. Elle est moderne aussi bien quand elle exerce son art que dans son choix de vie. Elle passe beaucoup de temps à Paris aux Beaux Arts, sa meilleure amie Clara Westhoff était l’épouse de Rilke, il est devenu son ami. Le film n’est pas forcément extraordinaire, mais de voir Paula «vivante» est très émouvant. Une partie du film se situe à Worpswede au nord de l’Allemagne, où une communauté de peintres s’était installée, les paysages sont magnifiques très inspirants pour tous ces peintres. On les retrouvent dans les tableaux de Paula. Mais le plus étonnant chez elle ceux sont les portraits et surtout ses autoportraits, c’est la première femme à se peindre nue. L’actrice est vraiment formidable. J’ai passé une très bon moment.

 

Publié dans promenade

Une journée à Montpellier

Pendant mes vacances j’ai profité du beau temps pour aller me promener Montpellier, je connais pas trop cette ville, je vais plus souvent à Toulouse. C’est beaucoup plus pratique pour moi. Dans tous les cas j’ai passé un très bon moment. J’ai surtout déambulé dans le vieux Montpellier, les petites rues m’ont beaucoup attirées. J’ai aussi fait un petit tour au Musée Fabre. C’est un très beau musée, une collection permanente riche et intéressante. Je suis passée assez vite sur les salles Classique je voulais surtout voir les oeuvres modernes et contemporaines.Une grande place est donnée à Soulages, la salle des Outrenoirs est magnifique. Mais j’ai préféré une autre salle, où on peut découvrir : Nicolas de Staël, Geneviève Asse, Van Dongen … Pour ma part j’ai decouvert Vincent Bioules, Jean Degottex et Jean-Pierre Blanche. J’ai passé un très agréable moment  à Montpellier, pour la coupure du midi j’ai trouvé un endroit pour déguster un bagel chez Yomï, excellent, ils font aussi des Frozen Yogurt que je n’ai pas goûté, c’est un peu dommage.

Publié dans Tatouage

Tatouages

Aujourd’hui j’avais rendez-vous pour mon premier tatouage. J’avais hâte d’y être. Voilà c’est fait j’ai 2 petits tatouages. Un dans le dos et le deuxième sur l’intérieur du bras gauche. J’ai vraiment l’impression d’avoir vécu un moment important pour moi. C’est l’aboutissement d’une très longue réflexion. J’étais un peu stressée, mais Amandine, ma tatoueuse m’a mise à l’aise. C’est une expérience intéressante, la douleur plutôt légère pour moi et ce qu’elle déclenche : endorphine et adrénaline. Quand je suis sortie j’étais toutes choses, j’ai l’impression d’avoir passé un cap. C’est très étonnant, une étape dans ma vie. Mais celle-ci me semble différente, je ne sais pas encore en quoi exactement. J’ai une comparaison en tête un peu étrange, vous savez le premier rapport sexuel, on se sent différent on a l’impression que ça se voit, j’ai retrouvé cette impression. C’est plutôt cool.
Publié dans Tatouage

Pas d’âge pour le tatouage

J’ai 46 ans, depuis mes 20 ans je rêve d’avoir un tatouage. Je ne suis jamais passée à l’acte pour pleins de raisons, pas le budget, pas envie, pas beaucoup de choix de tatoueurs, peur d’avoir mal … Mais voilà, c’est devenu à la mode, on en voit partout pour tous les goûts. L’envie est revenue depuis presque 3-4 ans, après une très longue réflexion entre le motif, l’emplacement. J’ai un rendez-vous vendredi et j’ai le trac. J’ai toujours autant de questions, est-ce que je vais avoir mal ? le choix de l’emplacement est-il le bon ?  Ce qui est sûr j’ai trouvé une bonne tatoueuse, j’ai confiance en tout cas. Et pour le motif ou devrais je dire les motifs (tant qu’à faire). Plus que 2 jours à attendre, et j’aurais mes réponses.
 

 

 
 
Publié dans gallimard, Gallmeister, Lecture

Mes trois livres préférés de ce début d’année

Autant reprendre les bonnes habitudes toute de suite donc voici mes lectures préférées de ce début d’année.

  • Dans la forêt de Jean Hegland ed. Gallmeister

 

C’est un magnifique roman naturaliste. On ne sait pas trop ce qui s’est passé, mais le monde tel qu’on le connaît est entrain de disparaître. Deux jeunes filles, Nell et Eva se retrouvent seules dans leur maison en lisière de forêt, forêt californienne. Au début elles ne changent pas trop leurs habitudes, l’une prépare son entrée en fac et l’autre son entrée dans une école de danse. Mais le temps passe, il faut survivre. Elles vont donc s’adapter à ce nouveau monde et surtout apprivoiser leur forêt d’une richesse quasi inépuisable.
C’est vraiment un roman merveilleux, on ne s’ennuie pas une seule seconde à suivre la survie de Nell et Eva. Cette forêt, on l’image parfaitement, elle ressemble à un cocon malgré les quelques dangers qui guettent.
Un très beau roman d’apprentissage.
  • Le dimanche des mères de Graham Swift ed. Gallimard

Comment parler de ce livre sans en dévoiler toute la magie. Le dimanche des mères c’est en Angleterre, le jour de repos des domestiques, pour rendre visite à leur famille. Dans ce roman l’héroïne, femme de chambre, va retrouver son amant, un jeune aristocrate.  Ce livre est d’une sensualité incroyable. L’auteur nous plonge dans une espèce de plénitude un peu éphémère malheureusement.  On sent bien qu’il va se passer quelque chose, mais tout comme l’héroïne, on profite de ces heures de tranquillité, de solitude, de cette liberté si rare. Mais ce roman est aussi un roman d’apprentissage celui de la lecture et de la transformation d’une jeune bonne en écrivain.
Un livre inoubliable !

  • Le gardien des choses perdues de Ruth Hogan ed. Actes Sud

Un vrai roman anglais où il est question de tasse de thé, fantôme, d’amour évidemment. Après la mort d’un écrivain, son assistante découvre son bureau rempli de toutes ces petites choses perdues, une barrette, une boîte à biscuits, un parapluie. Laura qui hérite de la maison, hérite aussi de la lourde tâche de restituer les objets à leur propriétaire. On découvre ces objets au fur et à mesure, mais surtout on découvre Laura et tout ce petit monde qui gravite autour de cette maison  victorienne.
C’est un roman plein de charme, drôle parfois et très touchant aussi. Un premier roman à découvrir.