Publié dans Lecture

Snjor de Ragnar Jonasson


Vous ne parlez pas encore l’islandais, mais ça va venir, grâce à un nouveau venu dans le polar nordique : Ragnar Jonasson. On est au nord de l’Islande à Siglufjördur, Ari Thor jeune recrue de la police débarque dans cette ville au début de l’hiver. C’est un veritable choc pour lui, la neige, le froid, l’isolement. Une ville où tout le monde se connaît, et lui se sent complètement perdu. Mais il aime son métier et veut réussir. Un accident et une figure importante disparaît, on retrouve aussi une femme dans un jardin très grièvement blessée. Dans cette petite ville où il y a très peu d’échappatoire, il semblerait que les secrets sont bien gardés. J’ai beaucoup aimé ce roman, les personnages sont attachants, l’intrigue bien menée. Un vrai plaisir.

Publié dans gallimard, Gallmeister, Lecture

Mes trois livres préférés de ce début d’année

Autant reprendre les bonnes habitudes toute de suite donc voici mes lectures préférées de ce début d’année.

  • Dans la forêt de Jean Hegland ed. Gallmeister

 

C’est un magnifique roman naturaliste. On ne sait pas trop ce qui s’est passé, mais le monde tel qu’on le connaît est entrain de disparaître. Deux jeunes filles, Nell et Eva se retrouvent seules dans leur maison en lisière de forêt, forêt californienne. Au début elles ne changent pas trop leurs habitudes, l’une prépare son entrée en fac et l’autre son entrée dans une école de danse. Mais le temps passe, il faut survivre. Elles vont donc s’adapter à ce nouveau monde et surtout apprivoiser leur forêt d’une richesse quasi inépuisable.
C’est vraiment un roman merveilleux, on ne s’ennuie pas une seule seconde à suivre la survie de Nell et Eva. Cette forêt, on l’image parfaitement, elle ressemble à un cocon malgré les quelques dangers qui guettent.
Un très beau roman d’apprentissage.
  • Le dimanche des mères de Graham Swift ed. Gallimard

Comment parler de ce livre sans en dévoiler toute la magie. Le dimanche des mères c’est en Angleterre, le jour de repos des domestiques, pour rendre visite à leur famille. Dans ce roman l’héroïne, femme de chambre, va retrouver son amant, un jeune aristocrate.  Ce livre est d’une sensualité incroyable. L’auteur nous plonge dans une espèce de plénitude un peu éphémère malheureusement.  On sent bien qu’il va se passer quelque chose, mais tout comme l’héroïne, on profite de ces heures de tranquillité, de solitude, de cette liberté si rare. Mais ce roman est aussi un roman d’apprentissage celui de la lecture et de la transformation d’une jeune bonne en écrivain.
Un livre inoubliable !

  • Le gardien des choses perdues de Ruth Hogan ed. Actes Sud

Un vrai roman anglais où il est question de tasse de thé, fantôme, d’amour évidemment. Après la mort d’un écrivain, son assistante découvre son bureau rempli de toutes ces petites choses perdues, une barrette, une boîte à biscuits, un parapluie. Laura qui hérite de la maison, hérite aussi de la lourde tâche de restituer les objets à leur propriétaire. On découvre ces objets au fur et à mesure, mais surtout on découvre Laura et tout ce petit monde qui gravite autour de cette maison  victorienne.
C’est un roman plein de charme, drôle parfois et très touchant aussi. Un premier roman à découvrir.